• Cet été, j'ai terminé quatre trios pour flûte basse, violoncelle et piano. Mais tous sont des versions révisées des morceaux suivants. Comme chaque morceau doit durer moins de trois minutes, j'ai plus ou moins condensé les morceaux originaux :
    - Le premier, le deuxième et le quatrième mouvements de « Solitude, pour flûte basse et piano »
    - « Breeze in A » pour flûte basse, vibraphone et trio à cordes (retitré « Breeze in C » )

    Le fruit de cet été

    Pour « Breeze in C », j'ai composé une nouvelle coda au violoncelle seul, mais comme c'est une technique étendue, dont l'ordinateur ne peut pas produire les sons, je l'ai donc interprétée moi-même, pour mixer l'enregistrement avec celui qui est joué par ordinateur.
    De plus, d'après la coda, j'ai composé un fragment pour violoncelle seul d'une durée de 30 secondes, pour un autre concours.
    Il était utile de faire du violoncelle chaque jour !

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • J'ai terminé un septuor, dont l'instrumentation est : une flûte, une clarinette, un vibraphone avec marimba, un piano et un trio à corde, c'est à dire l'instrumentation de « Breeze in A » à laquelle s'ajoutent une clarinette et un piano.

    Revitalisation d'une sonate : ma composition dernière, un septuor

    Voici la note de programme :
    Cette composition, un concertino où le piano est traité comme un solo, est composée d'une « série symétrique renversée » de 35 tons autour d'un do central. Mon style émerge généralement d'une seule cellule (série de tons) qui évolue en deux motifs contrastés. Ces deux motifs se rencontrent et évoluent jusqu'aux plus grandes vagues, en s'accordant, en s'opposant, en se fondant, et en développant leur énergie et leur tension. On pourrait dire que cette composition fait revivre la sonate sous une forme moderne.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • Il y a vingt jours, j'ai terminé un sextuor, mais c'est une version révisée de « Breeze in A » que j'avais composée en 2014, et dont, l'année suivante j'avais dirigé la première exécution.
    L'instrumentation est un alto, un basson, deux trombones, deux timbales et une harpe ; pour un ensemble de six instrumentistes.
    Pour l'ajuster aux registres de ces instruments, j'ai transposé la partie principale un ton plus bas que « Breeze in A », de plus, j'ai composé une nouvelle introduction propre à cette instrumentation.

    J'ai terminé un sextuor « Breeze in G »

    Cette œuvre, globalement caractérisée comme une marche funèbre, un requiem et un psaume, se compose de cinq parties.
    1. Une introduction chaotique qui mène graduellement à la note sol
    2. En composant une « série symétrique renversée » autour d'un sol central, un thème principal est exposé, puis suit une trame de parfaite cinquième.
    3. Cantilène de l'alto accompagnée d'un mouvement perpétuel à la harpe
    4. Récitatif du basson (l'antithèse du mouvement perpétuel)
    5. Conclusion : canon de l'alto, suivi par le basson et les timbales

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • J'ai terminé un morceau pour quatuor à cordes. Il s'agit de l'arrangement, avec quelques révisions, pour quatuor à cordes, d'un morceau que j'avais composé l'année dernière pour violon seul. J'ai supprimé la partie lente et ajouté une conclusion en forme d'antithèse.

    J'ai terminé « Emprisonnement » pour quatuor à cordes

    Le titre du morceau pour violon seul était « l'ADN », mais j'ai changé celui du quatuor à cordes en « Emprisonnement » parce que tous les êtres vivants sont emprisonnés par les chaînes de leur ADN.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • J'ai terminé « Trio pour violon, violoncelle et piano »

    Il y a quinze jours, j'ai terminé un trio pour violon, violoncelle et piano. La semaine qui a précédé et celle qui a suivi la mort de mon père, je ne pouvais pas composer parce que je devais me rendre à l'hôpital et organiser le service funèbre. Mais il devrait me gronder de le prendre pour excuse. D'ailleurs, quelques jours avant la date limite, le renouvellement des contrats de l'ensemble des professeurs a commencé, et j'ai été très pris, mais on le savait depuis toujours. L'œuvre était presque achevée avant la mort de mon père. Alors, je me suis levé assez tôt pour modifier des détails et achever la partition.
    Ça doit être pour l'âme de mon père.... Le titre est « Parents », qui signifie « père et mère » « origine ».

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique