• Il m'aurait été facile d'écrire pour les instruments du jazz, si je l'avais fait seulement pour l'amusement. Mais ces trois mois, j'ai écouté beaucoup de CD de jazz, et plus je les ai écoutés, plus j'ai été surpris par l'énergie, la profondeur d'expression, la simplicité et l'étincelle de virtuosité, qui sont au-delà de certains genres de musique contemporaine pédante. C'est pourquoi je ne peux pas faire une telle composition facilement.

    Le jazz et la musique japonaise traditionnelle

    Cependant, c'était ainsi que j'ai compris que le jazz n'était pas une la musique complètement étrangère, mais que le jazz et la musique japonaise traditionnelle avaient plusieurs traits communs. Le jazz et la musique traditionnelle se ressemblent sur le plan de l'instrumentation - batteries, cordes pincées, bois, piano appelé autrefois en japonais « koto de l'Ouest ». La ressemblance porte aussi sur les idiomes musicaux. Le swing du jazz peut être comparé avec le rythme de la musique pratiquée dans un festival comme Awa-Odori, ainsi que le mode, la courbe tonale et l'improvisation.
    On dirait que la musique japonaise traditionnelle a plus de points de contacts avec le jazz qu'avec la musique classique. Je dois avoir l'esprit du jazz dans le sang.

    le fichier audio de mon œuvre pour instrumentation de jazz jouée par ordinateurJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • Je compose une œuvre dont l'instrumentation est un quintette de jazz. C'est intéressant que plus l'instrumentation est grande, moins on peut sublimer dans son trait d'usage de l'instrumentation. C'est la musique de chambre dont l'instrumentation peut être décidée flexiblement, qui contient des possibilités de procédés audacieux. Les compositions commencent par la décision « Pourquoi et comment choisir l'instrumentation ? »
    Maintenant j'ai décidé que composer pour les instruments du jazz. C'est le quintette pour piano, saxophone, trompette, batterie et contrebasse. Il y a beaucoup de musiques contemporaines qui appliquent des idiomes du jazz. Je veux composer plutôt une œuvre du jazz qui applique des idiomes de musique contemporaine. On dirait que ce n'est plus le jazz.... Mais le genre, ça ne fait rien. Le jazz est un genre virginal pour moi, donc il faut composer. Je vais raffiner mon œuvre comme un mélange des sons bouillants, en transformant la chaleur extraordinaire de cet été à mon énergie.

    Le Quintette de Jazz

    le fichier audio jouée par ordinateurJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique