• Ma dernière pièce « Théorie des supercordes » pour deux pianos sera interprétée pour la première fois lors du concert « The 46th Pan Music Festival 2018 », qui aura lieu du jeudi 11 au dimanche 14 octobre 2018 à Séoul. C'est un festival musical international de Corée du Sud, organisé cette année en collaboration avec la Corée du Sud et le Japon en tant que sections de la SIMC (Société internationale pour la musique contemporaine). Lors du projet, trois pièces japonaises seront interprétées pour la première fois à Séoul, trois pièces coréennes à Tokyo.

    Voici la note de programme :
    Cette composition est faite d'une « série symétrique renversée » de 35 tons autour d'un do central. Mon style émerge généralement d'une seule cellule (série de tons) qui évolue en deux motifs contrastés. Ces deux motifs évoluent jusqu'au point culminant, en s'accordant, en s'opposant, en se fondant, et en développant leur énergie et leur tension.
    La théorie des supercordes est une tentative pour expliquer l'existence de toutes les particules et forces fondamentales de la nature, en les modélisant comme les vibrations de minuscules cordes supersymétriques (Wikipédia). Ayant été inspiré par le titre de la théorie plutôt que par la théorie elle-même, et en même temps avec l'intention de faire allusion au son riche produit sur les deux pianos, j'ai adopté le titre de la théorie pour cette composition.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • Mon morceau « Emprisonnement » pour 13 instrumentistes a été sélectionné par la SIMC (Société internationale pour la musique contemporaine), pour être interprété pour la première fois lors du concert « World New Music Days 2018 Beijing », qui aura lieu le jeudi 24 mai 2018 au « Central Conservatory of Music, Opera & Concert Hall » de Pékin à 19h30.
    Il s'agit de la pièce pour 15 instrumentistes que j'avais composée en janvier de l'année dernière, révisée pour 13 instrumentistes à la fin de la même année dans le but de la soumettre à la SIMC.

    « Emprisonnement » a été sélectionné par la SIMC à Pékin en 2018

    Programme :
    Le jeudi 24 mai, 19h30
    CCOM Opera & Concert Hall : Tianjin Symphony Orchestra
    1. Matej Sloboda (Slovaque)          Sonic Cells on a Structured Surface (2015-16)
    2. Mladen Tarbuk (Croatie)           Twist for chamber orchestra (15 instruments) (2015)
    3. Lars Skoglund (Norvège)           La Boutique Obscure for large ensemble (2016)     [9']
    4. Andre Chini (Suède)                   Trafficking for flute, clarinet, piano, 2 percussions, violin, cello, Alto, keyboard
    5. Satoru Ikeda (Japon)                  Imprisonment for 13 players     [8'50"]
    6. Marco Longo (Italie)                   Light-Lapse for large ensemble
    7. William Mival (Royaume-Uni)  Correntandemente (Running-ly-ish) for 16 players (2015)

    Les œuvres sélectionnées par la SIMC à Pékin en 2018

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • « Prisme ; pour clavecin » (d'une durée de 7 min 40 s) que j'avais composé cet été n'a obtenu aucun prix pour quatre œuvres, mais a été sélectionné pour les cinq compositions récompensées par le « Concours International de Composition de la société britannique du clavecin », tenu à "King's College de Londres", le 28 octobre. Parmi les neuf compositeurs récompensés ou nominés, j'étais le seul compositeur représentant l'Asie. Les neuf œuvres seront créées au "Musée des Enfants trouvés (Londres)" l'année prochaine.

    Mon œuvre a été récompensée par le « Concours de Composition de la société britannique du clavecin »

    « Vainqueurs du concours de composition commémoratif du 10e anniversaire de la société britannique du clavecin »
    1er prix : « In Fuga da Verona » d'Alessandro Ponti (Italie)
    2e prix : « Stick Boy and Match Girl in Love » de Jung Sun Kang (États-Unis)
    3e prix joint : « Box Toccata » d'Aled Smith (Royaume-Uni)
    3e prix joint : « The Ascent of the K.517 » de Jürgen Kraus (Allemagne)

    cinq compositions récompensées [par ordre alphabétique] :
    « Five Shapes » de Thomas Donahue (États-Unis)
    « Prism » de Satoru Ikeda (Japon)
    « Santoor Suite » de Patrick Jones (Royaume-Uni)
    « Improvisation sur les Ondes Chromatiques » de Junghae Lee (Suisse)
    « Hot to Trot Love Bot » de Gavin Wayte (Royaume-Uni)

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique