• Lors de la réunion d'information des professeurs de musique classique nouvellement embauchés de la « Shimamura Music sarl. » où je travaille au titre de superviseur, je prononçais, jusqu'à il y a dix ans, le discours suivant :
    La formation des nouveaux professeurs et le renouvellement des contrats de l'ensemble des professeurs dont je suis responsable, c'est « un accordage et un entretien. » On peut interpréter librement sans être lié par la justesse des tons quand on a accordé les instruments avant un concert. C'est la formation. D'autre part, le renouvellement des contrats annuels consiste en un entretien des professeurs, particulièrement pour leur insuffler une nouvelle motivation....
    D'ailleurs j'expliquais le programme détaillé de la formation et chacune de ses intentions, et finalement je demandais : « Êtes-vous prêts ? » Mon exposé durait plusieurs minutes, mais préalablement, le directeur (de l'époque) avait parlé pendant environ une heure, j'attendais en l'écoutant sur le siège voisin. Mais en fait, j'étais occupé à préparer mon discours.

    Information des professeurs nouvellement recrutés sur les objectifs de l'école

    N.B. Aujourd'hui, je ne participe plus ni à la réunion d'information des professeurs nouvellement embauchés, ni à la formation.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • Le haut immeuble de bureaux très select, qui permet d'accéder directement à la gare d'Ikebukuro, est séduisant, mais en fin de compte, ce n'est qu'une boîte. Ce qui importe le plus, c'est ce qu'on fait dans cette boîte. Plus le cadre est recherché, plus la compétition avec les concurrents voisins devient féroce. Plus la boîte est magnifique, plus il est exigé un haut niveau de service de la part des gens qui y travaillent. Quelle sorte de personnes, quelle politique seraient efficaces pour une école de musique aussi spéciale, dans une telle tour ? Quel secrétariat, quels professeurs, et quel système d'administration ?

    À propos du transfert de « Shimamura Music sarl. à Ikebukuro »

    Maintenant, l'école de musique « Shimamura Music sarl. » d'Ikebukuro, où j'enseigne la composition, a dix ans, et elle va être transférée dans un petit bâtiment près de la gare le mois prochain. À savoir si cet endroit deviendra attirant ou non, tout dépendra du personnel. Ma politique ne vacillera pas.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • Un voyage sera d'autant plus amusant qu'il est bien préparé. Sans préparation, en se laissant guider aveuglément, il est rare d'être satisfait, mais facile d'être fatigué. En plus, si on escalade une montagne les mains vides, on perdra la vie au lieu de s'amuser.... Toutes les actions débutent par une préparation.

    À qui prend une leçon à l'essai avec moi

    Il en va de même pour la leçon de composition. À partir du moment où on tient du papier à musique à la main, on veut écrire quelque chose, comme un compositeur. Dès cette première leçon gratuite de composition, apportez obligatoirement du papier à musique, et, si possible, votre morceau ou étude.
    N.B. Si vous prenez ce cours à l'essai, merci de respecter cette règle simple.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • « Retenir les membres » est ce que préconisent de nombreuses associations.... Je suis sceptique sur l'effet de ce mot. Pour ma part, je ne donne pas mes cours en pensant à retenir des élèves, mais je me consacre à mon élève pendant les trente minutes que dure chaque leçon, et qui passent vite !

    Donner des leçons en pensant à retenir les élèves reviendrait au même que mener sa vie conjugale en s'inquiétant de l'humeur de son conjoint pour éviter de divorcer. N'est-ce pas trop timide, ou n'est-ce qu'une ruse ? Je préfère m'occuper obstinément de « l'idéal de ma leçon ».

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire
  • Lorsque le secrétariat de l'école de musique m'a dit : « Nous voulons augmenter le nombre de vos élèves. On va faire un effort ! », je me suis senti un peu perplexe. Du point de vue des profits, il vaut mieux avoir davantage d'élèves, mais d'un autre côté, plus le nombre d'élèves augmente, moins je suis libre. Je n'ai jamais trouvé que le nombre de mes élèves était petit. Augmentent-ils le nombre d'élèves par stratégie commerciale ?

    On demande des élèves !

    Je préfère accepter des élèves qui disent : « Je vous ai choisi », plutôt que ce soit nous qui les recrutions à grand peine. Bienvenue aux élèves qui recherchent un professeur !

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique