• L'art des serviettes

    Je n'ai aucune idée pour décorer mes affaires avec des dessins de partitions ou de clavier. Par exemple, mon sac, mon plumier, ma chemise, mes serviettes, mes housses de coussin, ma nappe, ma vaisselle, ou mes rideaux.... La partition ou le clavier ne sont pas des ornements qui guérissent mon cœur, mais ils me rappellent le travail aussitôt que je les regarde, ils me torturent quelquefois, et ce sont des choses sacrées qui me purifient après que je les résolve.
    Songez donc qu'il y a peut-être des docteurs qui chérissent leurs affaires avec des dessins de seringue, de scalpel, ou de stéthoscope.

    L'art des serviettes

    L'autre jour, on m'a donné une serviette avec le dessin d'un clavier. Alors, je ne peux pas l'utiliser comme une serviette. On m'a dit que c'était un produit de la marque « Le musée des serviettes ». Le musée – voilà ! Comme c'est de l'art, je la mettrai au mur. Je l'ai épinglée sur le mur de la pièce où se trouve mon piano. Elle atténue parfaitement la résonance, et elle me procure aussi du plaisir pour pratiquer le piano.
    J'ai peur de me tromper de clavier en jouant !

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Le projet pour orchestre 2010Pour piano à six mains »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :