• Le contexte commun entre le français et la musique

    Récemment, j'ai échangé des commentaires intéressants avec une Française sur le site de Lang-8.

    F (la Française) : Vous avez utilisé dans votre phrase « évidemment » : Est-ce que vous utilisiez ce mot pour exprimer le fait qu'il était « visible » que vous aviez changé ? Ou pour exprimer le fait que « de façon évidente » vous aviez changé ? Il y a une nuance à connaitre.
    M (moi) : Je ne savais pas que « évidemment » signifiait « visible. » J'ai voulu exprimer qu'il a sûrement changé.
    F : Dans ce cas, il serait mieux d'écrire : « a évidemment / sûrement déjà changé. » -> Lorsque le verbe que modifie l'adverbe est conjugué à un temps composé, on place l'adverbe entre l'auxiliaire (« a ») et le participe passé (« changé »).
    M : Je ne savais pas que la place de l'adverbe changerait sa signification.
    F : Son emplacement ne change pas toujours le sens de la phrase, mais il « communique » un sentiment particulier. Le rôle de l'adverbe est de modifier le sens d'un verbe, d'un adjectif, d'un autre adverbe ou d'une proposition. Beaucoup de mots français ont une signification légèrement différente dans certain contexte.... C'est quelque chose dur à expliquer parce que c'est « naturel » aux personne dont c'est la langue maternelle. J'espère ne pas vous avoir trop embrouillé avec mes explications. Je suis toujours très impressionnée de voir à quel point vous vous exprimez bien en français. Plus on connait une langue, plus il devient dur d'apprendre à la maîtriser.... Courage. :)
    M : La façon dont les emplacements de l'adverbe communiquent des sentiments particuliers me paraît très musicale. Le rôle de la sus-dominante est de modifier le sens d'une dominante, d'une tonique ou d'une autre sus-dominante. Beaucoup d'accords ont une signification légèrement différente dans certain contexte. Merci de vos explications détaillées.

    Le contexte commun entre le français et la musique

    Ainsi, j'enseigne la composition et l'harmonie aux élèves dont beaucoup d'entre eux sont amateurs. Il y a le grand sens d'apprendre l'harmonie pour connaître la musique classique. Mais, si on désire apprendre seulement le contexte d'harmonie, je suis d'avis que quelques-unes des règles détaillées comme « l'interdiction de quinte consécutive » peuvent être permises selon ses capacités. Pour moi, enseigner en vérifiant l'application de la règle par la capacité de chaque élèves est plus intéressant que d'enseigner tous les élèves entièrement sous le même manuel. Autant dire, c'est « l'harmonie délassée » qui est plus pratique faite sur commande.
    Mais, il est inutile que vous transigez l'inexactitude de mon français.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Six CanonsLe nettoyeur vapeur japonais contemporain »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :