• L'interprétation ou la composition émouvantes

    Très lourd, animé, enveloppé dans un parfum sucré, irrité ou trop heureux pour être tranquille.... Les compositeurs trouvent souvent l'inspiration de leurs œuvres à partir d'une image. Parfois pour la représenter, on choisit une note en fonction du ton et de sa valeur. Le rôle d'un interprète est de recréer l'esprit, pour ainsi dire le son originel.
    (Extrait de ma critique du concert final du « 20e concours de musique de Shimamura » en 2007)
    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    Mettre de l'émotion dans son interprétation ou sa composition ne semble pas être le fruit d'un apprentissage. Bien qu'elles puissent paraitre très libres, elles restent pourtant des interprétations fidèles à la notation. D'ailleurs ces interprétations induisent un état d'esprit de crainte, de tristesse ou de désespoir, où le manque de tons contrastant avec les passages transcendants, mais nécessitent alors de réaliser l'intégralité sans laisser ses émotions prendre le dessus.
    (Extrait de ma critique du concert final du « 21e concours de musique de Shimamura » en 2008)
    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Préparation du transfert de mon blogOpéra « Histoire d'un représentant de commerce » (1992) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :