• « Études-Tableaux op. 39 n°1 en do mineur » de Rachmaninov

    J'ai pu jouer de tête « Études-Tableaux op. 39 n°1 en do mineur » de Sergueï Rachmaninov. Lorsque j'ai vu cette partition pour la première fois, j'ai trouvé qu'elle ressemblait à celle de la première pièce de « Kreisleriana » de Robert Schumann. Mais par rapport à la pièce de Schumann, qui monte et descend fiévreusement avec accompagnement des notes basses en contretemps, celle de Rachmaninov tire sa force d'un rythme fixé et obsessionnel.

    « Études-Tableaux op. 39 n°1 » de Rachmaninov

    Dans la deuxième partie, tout à coup des passages clairs descendent plusieurs fois comme des lumières divines, en même temps que depuis peu, un grand pas de la base commence à descendre. Ce double mouvement descendant continue jusqu'à la réexposition. Lors de la réexposition, la note basse est tenue quelque temps à la sous-dominante [fa], puis peu à peu monte, en passages ascendants, jusqu'à la dominante [sol], tel que [fa]-[sol bémol]-[la bémol]-[la bécarre]-[si bémol]-[si bécarre]-[do]-[ré bémol]-[ré bécarre]-(mi)-[fa]-[sol], il s'agit du double mouvement ascendant. Cela m'évoque des notes à l'octave brisée finement, comme des vagues à la merci de la tempête. Notamment à la fin de l'œuvre, chaque éclaboussement est isolé un à un !

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « « Métamorphose de "Air sur la corde de sol" de Bach » « Bois de torreya nucifera » (1989)Note de programme sur « Prisme : pour clavecin » »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :