• Le typhon, qui est une catastrophe

    Un typhon n'apporte pas seulement le désastre. L'Ouverture de « Guillaume Tell », la Symphonie « Pastorale », « Une symphonie alpestre ».... Les tempêtes orchestrales m'émerveillent. De nombreuses œuvres pour piano sont intitulées « Tempête ». Grâce à la tempête, l'art a dépassé la formule, pour évoluer davantage.

    Quand j'étais étudiant à l'Université de Shizuoka, je me suis promené un soir au bord de la mer. Là, j'ai vécu une tempête, qui m'a fait m'arrêter près de tétrapodes jusqu'à ce qu'elle ait soit passée. Les vagues s'agitaient de fureur ! Ça m'a bouleversé. Ensuite, le ciel était criblé d'étoiles.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Pas pour retenir des élèvesOffrande Orchestrale (1999) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :