• Récital de Violon de Michiko Kobayashi

    Je suis allé au « Récital de Violon de Michiko Kobayashi » au « Hamarikyu Asahi Hall », le 27 novembre 2010. (Piano : Gordon Back)
    D'abord, « Sonate en ré majeur HWV371 » de Händel, le troisième mouvement lent était particulièrement excellent. Le sujet de la fugue qui a été joué au piano a sonné plus faible qu'au violon. Je me demande si c'était à cause du couvercle du piano qui était à moitié ouvert.
    Ensuite, « Deuxième Sonate » de Ferguson, la construction dense et sérieuse du premier mouvement m'a impressionné. Le deuxième et le troisième mouvements ont ressemblé à Bartók. La conclusion du finale, en commençant avec les notes très hautes du violon, est allée crescendo à la fin. J'aurais voulu que le piano soit plus bruyant. Au contraire de la construction dense, cela m'a paru un peu étouffé.

    Récital de Violon de Michiko Kobayashi

    Au début de « Kiss on Wood » de MacMillan, le piano et le violon ont sonnés adroitement, puis une unisson primitive a suivi de façon inattendue. C'est la musique contemporaine.
    Pour la dernière œuvre « Sonate en sol majeur » de Lekeu, le couvercle du piano a été ouvert complètement, non seulement le piano mais aussi le violon ont sonné brillamment. Le premier mouvement était l'étude sérieuse du style de Franck, mais après le deuxième mouvement, le style a changé de plus en plus librement. Cependant l'emploi excessif le trémolo harmonique du piano m'a un peu ennuyé au contraire de l'œuvre de Ferguson, comme Lekeu s'adonnait aux sensations et causait « l'inflation d'expression » (C'est l'expression figurée que j'ai comparé de « l'argent » aux « expressions ». Ce que j'ai voulu dire est ; une expression continuée trop longtemps perd sa efficacité). Alors qu'on avait mis la sourdine sur le violon, celle du piano (la pédale douce; una corda) n'a pas été utilisée. C'était imparfait. En tout cas, quel chef-d'œuvre de Lekeu en vingt un ans !

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Pour piano à six mainsChopin et Schumann, qui ont le même âge ; Récital joint de piano »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :