• Nouveau piano

    Il y a deux mois, j'ai décidé de remplacer mon piano dont le son faiblissait le soir, comme s'il avait froid. J'ai essayé trois jours durant près de vingt pianos à queue dans différents magasins. Après avoir soigneusement testé chaque son, j'ai joué plusieurs extraits de pièces…. En trente ans jusqu'à présent, j'ai utilisé deux Yamaha, le second acheté d'occasion. Pourquoi me borner à utiliser uniquement des Yamaha tout le temps qu'il me reste à vivre ? Cependant, puisque je préfère le son frais d'un Yamaha à celui d'un SAUTER ou d'un BOSTON, j'ai choisi un piano dont le son ressemble assez à celui d'un Yamaha, est doux sans être cuivré, et dont suis tombé amoureux.
    Il s'agit d'un Wilhelm STEINBERG, modèle S188, que j'ai acheté neuf chez « Shimamura Music sarl. », et qui m'a été livré quinze jours plus tard. J'ai été étonné de la puissance du son épais, brillant et profond. Quand on le joue maladroitement, on se détruit soi-même !

    Nouveau piano

    Quelques jours plus tard, c'était peut-être dû à l'humidité de la forte pluie, plusieurs marteaux ne rebondissaient plus. Comme'il y avait du soleil, j'ai enlevé les marteaux et je les ai mis à sécher en plein soleil. Cela a bientôt remédié au problème. Mais l'amélioration n'a été que temporaire. Alors, j'ai pulvérisé du lubrifiant sur des joints d'axe des marteaux et, de plus, j'ai laissé le déshumidificateur en marche afin d'obtenir un résultat complet.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Conséquence de la publication à Pékin de mes pièces pour piano ?« Vingt-quatre préludes op. 11 » de Scriabine – extraits »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :