• Le projet pour orchestre 2012

    Un jeu sacré de quinze secondes pendant lequel l'orchestre produit simplement un beau ton, de rien n'être conduit, de rien n'être exprimé.... Il s'agit d'accorder les instruments avant le concert. Aujourd'hui, je me suis rendu compte de cette signification. Enfin, la musique suivante doit présenter au moins un attrait transcendant l'accordage.
    Et l'œuvre qui a facilement balayé, comme d'un coup de pied donné en riant, l'agréable tension de l'accordage était le « Concerto pour piano et orchestre » de Makiko Kinoshita. D'autre part, par la seule écoute de l'accordage, j'ai senti que la nouvelle œuvre je n'avais pas encore écoutée commencerait par le carillon tubulaire. J'avais vu juste. Il s'agit de l'œuvre de Horikoshi.

    Le projet pour orchestre 2012

    Le « Projet pour orchestre 2012 » au « Tokyo Opera City Concert Hall », le 16 octobre 2012 / piano, Kotaro Nagano / L'Orchestre symphonique de Tokyo dirigé par M. Takeshi Ooï

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Paul Delvaux : Odyssée d'un rêveUne joueuse d'erhu dans « Shisen-en » »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :