• Le lien entre la création et la composition

    Depuis décembre dernier, on a déjà fait cinq répétitions soignées de la « Solitude ». D'abord, on a compris que la flûte basse ne pouvait pas jouer rapidement le va-et-vient d'un arpège sur une large tessiture. Je supposais que cette impossibilité était due à la longueur d'onde sonore. Je l'ai modifié mais après la deuxième répétition, je l'ai modifié encore une fois. Ensuite, pour jouer une partie dont la flûte basse joue activement en staccato, j'ai demandé au flûtiste d'employer un coup de langue spécial.

    Le lien entre la création et la composition

    D'ailleurs, il y avait d'innombrables modifications subtiles à la partie piano. Il s'agissait de la modification du rythme due à celle du tempo, la modification des nuances, la modification à la pédale d'un mouvement entier.... Pour tout dire, c'est finir en raffinant la composition.
    La création se donne dans neuf jours. On dit « création » en français pour la première exécution.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Comme une prière« Trois pièces pour Satomi, pour piano » (livre électronique) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :