• Le cours de Composition à Daikanyama est fini

    Le cours de composition à l'École de Musique de Daikanyama est fini, et j'ai eu un rendez-vous avec l'étudiant. L'étudiant est un peu plus jeune que mes parents. Quand il était lycéen, il avait été apprécié pour sa capacité de composition par un de ses professeurs, et cependant il a choisi le cours de science physique. Il y a 3 ans, après qu'il ait pris sa retraite, il est entré dans mon cours de composition. Maintenant, il a perdu énergie physique et passion pour étudier la composition, car il a subi une opération chirurgicale récemment. Il m'a paru très désolé de ne plus pouvoir continuer les cours.

    Le cours de Composition à Daikanyama est fini

    Enseigner la composition, c'est aider les étudiants à donner vie aux sons, un peu comme le travail d'une sage-femme. Par moments, d'attitude accroupi. Apprendre à amateur semble que lutter en accroupissement avec lui debout. Je corrigeais son beaucoup de travaux qui a été écrit énergiquement, mais n'a pas eu de sens et été absurde, efficacement dans sa capacité et son style, comme si j'étais dans sa place. Lutter en accroupissement, c'était très dur.
    Donc, il était un étudiant qui m'a appris la signification, la difficulté et la joie d'enseigner la composition.

    (Photo: près de la Gare de Shibuya)J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Concert dans le CielLa « TSD » est comme l'ADN de la musique »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :