• L'oreille, c'est comme un réflexe conditionné

    La mémorisation de mots, l'apprentissage de la discipline, l'entrainement physique, la formation des motards de la police, la formation au combat, et l'éducation de l'oreille.... Ce ne sont pas des choses qui demandent beaucoup de réflexion. Dans un travail dangereux où une prise de décision instantanée détermine la survie ou la mort, il est impératif de pouvoir agir intuitivement.
    L'apprenti qui cherche toujours une bonne raison ou une excuse à sa condition de chaque jour ne peut jamais s'améliorer. Quand on réfléchit à son échec, et qu'on échoue pour y avoir réfléchi, cela devient un cercle vicieux. Il en va de même pour l'éducation de l'oreille. Cela ne résulte pas d'une activité complexe du cerveau, mais d'un réflexe conditionné du cervelet !

    L'oreille, c'est comme un réflexe conditionné

    « L'apprentissage pavlovien » : cette comparaison peut sembler exagérée, mais c'est aussi simple que de dresser un chien. Par ailleurs, on peut remarquer que les chiens dressés paraissent plus joyeux. Ainsi, dresser son oreille musicale devrait être joyeux !

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Un poème français pour flûte basseLe clavecin de la « verte forêt » »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :