• Je suis allé au concert « The 46th Pan Music Festival 2018 » à Séoul

    Je suis allé au concert « The 46th Pan Music Festival 2018 » à Séoul en tant qu'invité, où ma pièce « Superstring Theory » pour deux pianos était interprétée pour la première fois.
    À quinze heures le 11 octobre, je suis arrivé à l'aéroport international de Gimpo. Le soir, une jeune secrétaire coréenne m'a guidé sur un trajet en métro d'environ une heure et demie depuis mon hôtel jusqu'à l'Université Gachon où devait avoir lieu la répétition des pièces pour piano. L'interprétation des deux jeunes pianistes, Jaehong Lim et Jiwoong Jeon était juste, calme mais passionnée. Je n'ai corrigé que deux ou trois petites erreurs, et nous étions tout sourire à la fin de la répétition. Malheureusement, juste avant minuit, je rentrais à l'hôtel quand mon habituel mal de tête a commencé.
    Le lendemain, après le petit déjeuner, je ne pouvais que garder le lit. Le soir, j'ai marché dans la rue voisine de l'hôtel à peu près une heure, puis la nuit, je n'ai pris que du lait, que j'avais acheté à un Combini, pour au moins pouvoir dormir.

    Je suis allé au concert « The 46th Pan Music Festival 2018 » à Séoul
    ▲Pour les photos, cliquez ici

    Le troisième jour, le 13 octobre, la répétition générale et le concert pour les pièces de un à trois pianos, ce qui incluait la mienne, a eu lieu au « Sejong Center Chamber Hall ». La tendance des pièces coréennes m'a paru ressembler à celle des pièces de la SJMC (Société japonaise pour la musique contemporaine). Mais plusieurs pièces sont construites sur le schéma A-B-A : serait-ce un trait de la « SIMC Corée du Sud » ?
    En dehors de la salle, dans la journée, il y avait un concert d'un groupe de danse, et à la nuit tombante, une manifestation politique de masse. Le grand chœur à l'unisson, qui ressemblait à Arirang, qui sortait d'un haut-parleur, était accompagné d'un trémolo de timbale et d'explosions de cymbales. L'effet stimulant sur l'instinct combatif était impressionnant, même les sifflets de la police aussi….
    Le concert qui comprenait ma pièce était en matinée. Ensuite, au cours du repas où m'avaient invité la jeune secrétaire et des compositeurs coréens, mon mal de tête s'est dissipé. Plus tard, je suis allé au concert en nocturne de musique de chambre, dans la même salle.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Les pièces non primées sont des atoutsDeux de mes morceaux ont été sélectionnés à deux concours internationaux de composition en Ukraine »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :