• J'ai été bien surpris d'une expression tragique et dramatique

    Tout d'abord, je voudrais rendre hommage à tous les participants de ce concert jusqu'à cette 18e édition. C'est formidable que vous, lycéens, soyez parvenus à cette réussite, en travaillant la musique parallèlement à vos études. J'ai mis sur papier mes remarques critiques de chaque interprétation, je vais donc donner mon impression globale.

    J'ai été bien surpris d'une expression tragique et dramatique

    Les partitions d'ensemble de mandolines ou de guitares ne sont pas très détaillées : le nombre d'interprètes est libre, et le plus souvent, elles n'indiquent ni quelle corde utiliser, ni s'il faut la gratter au chevalet ou sur la touche. Cette simplicité signifie que beaucoup de liberté est laissée à l'interprète. Par exemple, un trémolo dense évoque un tapis très épais. C'est son mérite mais aussi son démérite, parce qu'on ne peut pas sentir de tension sur un tapis très épais. Alors, quel son de trémolo convient le mieux ? Selon le cas, peut-être qu'il serait préférable que la moitié seulement des interprètes jouent le trémolo ? Puis, bien qu'on veuille distinguer des nuances, si on les joue sans différence de timbre, l'expression ne pourra atteindre qu'une sorte de modestie. Quelquefois, il est nécessaire d'affiner un point faible de l'œuvre en le trouvant, car il n'y a pas une seule œuvre sans point faible. Dans le cas d'un arrangement, il est nécessaire de réinventer le charme de l'œuvre comme si l'arrangement était l'original.
    À propos, je pensais que la mandoline convenait seulement à une expression douce, comme un paradis, mais aujourd'hui, j'ai été bien surpris d'entendre que la mandoline aussi peut transmettre même une expression tragique et dramatique. D'ailleurs, comment rendre l'expression sérieuse d'un son froid ? Même si vous pensez qu'une telle expression ne convient pas, néanmoins j'espère fortement que vous releviez le défi. Quelques interprétations d'excellent niveau que j'ai écoutées aujourd'hui m'ont fait oublier les instrumentations, les mandolines ou les guitares, pour me bouleverser par l'expression de la musique. C'est un idéal de l'interprétation !

    (Discours critique que j'ai prononcé à l'issue du «18e Concert des ensembles de mandolines et de guitares de l'Association Culturelle des Lycées de Shizuoka »)

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Offrande Orchestrale (1999)La nouveauté, qui dort sous l'ancien »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :