• Final de la Sonate pour piano nº 29 « Hammerklavier » de Beethoven

    Quand j'étais étudiant à l'École supérieure de l'Université des arts de Tokyo, j'ai étudié ce mouvement comme exemple d'une fugue dans la classe d'« Analyse musicale » du professeur Shin Sato. Lorsqu'il m'a demandé de transcrire le sujet rétrograde sur le tableau noir, j'ai eu des difficultés à déterminer où le sujet commençait et où il finissait. C'est un souvenir amer du final de la sonate pour piano nº29 « Hammerklavier » de Beethoven que je peux maintenant jouer de tête.

    Final de la Sonate pour piano nº 29 « Hammerklavier » de Beethoven

    Mise à part la note sautée au début, le sujet qui consiste en un trille et des doubles croches hélicoïdales ressemble au thème de l'ouverture de « Les noces de Figaro » de Mozart. Une telle écriture, qui élabore une diversité d'expressions à trois voix en utilisant le registre entier du piano est équivalente à celle de « La Campanella » de Liszt. D'ailleurs, l'impression qu'on reçoit de ce mouvement est comme un grand homme ou une cathédrale !
    Il est évident que la fugue à double sujet recommence aux environs des deux tiers du mouvement. Pour autant, exactement à la moitié, une séquence syncopée énergique, qui me fait penser à celle de Schumann ou de César Franck, débute avec un coup d'un accord de septième diminuée très lourd, et c'est plutôt ce moment-là qui me bouleverse.
    Sur le sujet rétrograde susmentionné, qui est en si mineur le plus loin de la tonique, si bémol majeur, mon interprétation est sèche, sans pédale, comme « l'écho inversé » : une sorte de technique de la musique électronique où un son « Bon-n-n-n-n ! » est modifié en « n-n-n-n-noB ! », après « B ! », il n'y a aucun écho.

    fr.wikipedia.org / L'écho inversé : un effet sonore qui consiste à enregistrer l'écho produit par un signal joué à l'envers, et à ensuite inverser le tout pour obtenir le signal original avec son écho inversé. L'écho précède ainsi le son qui l'a produit.

    J'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordesJ'ai terminé « HATAORI » pour ensemble à cordes

    « Réfléchir sur la seconde moitié plus que sur la premièreEsthétique du silence »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :